Mardi 6 octobre à 19h Rencontre avec l’autrice québécoise Marie-Eve Thuot

Réservation indispensable : https://www.eventbrite.fr/o/tulitu-29634732117

Marie-Eve Thuot a gagné le prix des libraires québécois pour son premier roman La trajectoire des confettis publié aux Herbes Rouges.

Ce premier roman est un roman choral qui nous parle sans tabou d’une famille atypique sur plus d’un siècle.

Le propos féministe n’est jamais loin !

Les éditions du Sous-sol ont décidé de publier ce roman dans leur catalogue.

“La Trajectoire des confettis” est en lice pour le Prix de Flore 2020!

 

COMPLET Mercredi 30 septembre de 19h à 21h – Rencontre en présence de membres du collectif d’autrices Notre corps, nous-mêmes ainsi que Marie Hermann, éditrice chez Hors d’atteinte.

Complet !
Rencontre en présence de membres du collectif d’autrices ainsi que Marie Hermann, éditrice chez Hors d’atteinte.
La réactualisation, après quarante ans, d’un des plus grands classiques internationaux du féminisme !
En 1969, à Boston (États-Unis), des femmes qui militaient ensemble pour les droits civiques se rendent compte en discutant ensemble que la « libération sexuelle » n’a libéré que les hommes. Elles commencent à diffuser sous forme de brochures leurs échanges sur la sexualité, la santé et le corps : le succès est immédiat. Devenu un manuel politique et féministe « écrit par des femmes pour les femmes », « Our Bodies, Ourselves » est publié en 1973 chez Simon & Schuster et sera régulièrement réactualisé jusqu’en 2011. Il sera traduit ou adapté dans 35 langues, y compris le français, en 1977, chez Albin Michel. Et vendu à plus de 4 millions d’exemplaires. Réimprimée jusqu’en 1990, la version française n’a jamais été réactualisée.
Puberté, sexualité, contraception, avortement, accouchement, vieillesse, mais aussi riposte et émancipation… À travers de multiples récits d’expérience, des témoignages récoltés lors de groupes de parole et d’entretiens, mais aussi des données médicales et scientifiques, ce manuel féministe propose des outils permettant aux femmes* de mieux se connaître et de se sentir plus sûres et plus fortes, ensemble.
Publié par les éditions Hors d’atteinte.
* nous utilisons ici le mot femme en tant que construit social, c’est-à-dire toute personne ayant ou ayant eu un vécu social de femme.

 

Samedi 26 septembre de 16h à 18h – Dédicaces avec Marzena Sowa et Geoffrey Delinte

Bienvenue à la séance de dédicaces avec Marzena Sowa et Geoffrey Delinte à l’occasion de la parution de la bande dessinée jeunesse “La grande métamorphose de Théo” publiée aux Éditions de La Pastèque.

Théo se retrouve du jour au lendemain métamorphosé en moineau. Mais il n’est pas le seul; à l’école, Louise est devenue moustique et Michel s’est changé en lion.
De nouveaux liens d’amitié se tissent.
Née en Pologne en 1979, Marzena Sowa arrive en France en 2001 à l’université Michel de Montaigne à Bordeaux pour terminer ses études de lettres modernes commencées à Cracovie. En 2004, elle scénarise le premier tome de Marzi, publié chez Dupuis. Reconnue internationalement, cette autobiographie dessinée est nominée aussi bien au Festival de la BD d’Angoulême qu’au Prix Eisner. En 2013, elle publie chez Aire Libre N’embrassez pas qui vous voulez avec Sandrine Revel. L’année suivante, elle scénarise L’insurrection avec le dessinateur polonais.
Parallèlement à son travail de scénariste, Sowa traduit des bandes dessinées, entre autres: Les Cahiers Ukrainiens et Les Cahiers Russes de Igort, en 2013, chez l’éditeur polonais Timof Comics.
Geoffrey Delinte est né à La Louvière en 1989. Après avoir étudié la bande dessinée à Jemappes et Tournai, il se lance, parallèlement à la BD, dans le métier d’animateur bibliothécaire au Centre de Lecture Publique du Mont-de-l’Enclus. Désireux de toucher aux différentes facettes des métiers du livre, il fonde en 2016, avec son compagnon d’atelier Rémy Benjamin puis avec Valfret, la structure de micro-édition, Kaput.
Après quelques publications dans divers fanzines et dans la presse, il publie son premier album aux éditions La Pastèque, La grande métamorphose de Théo, avec Marzena Sowa au scénario.

 

MERCREDI 23 SEPTEMBRE 2020 DE 19h00 À 21h00 – Rencontre avec Christine Van Acker

Christine Van Acker s’entretiendra avec Olivier Bastin à propos de son livre “L’en vert de nos corps” publié chez L’arbre de diane.
“Dans cette collection de fragments poétiques oscillant entre l’intime et le scientifique, Christine Van Acker nous emmène à la découverte du monde végétal. L’en vert de nos corps est une invitation à la curiosité et à l’émerveillement devant l’inventivité et la beauté des mécanismes d’évolution de la nature.”
Une merveille à lire en ces temps compliqués!
Réservation indispensable via :
https://www.eventbrite.fr/o/tulitu-29634732117
Nous serons masqué.e.s mais heureus.e.s d’écouter deux personnalités singulières parler de nature !

 

Rencontre avec Djamila Ribeiro

TULITU avait invité a féministe brésilienne Djamila Ribeiro  à la Bellone le 9 juin pour présenter son nouveau livre “Petit manuel antiraciste et féministe”.

La voilà coincée au Brésil à cause de la pandémie…

Qu’à cela ne tienne! Son éditrice, Paula Anacaona nous offre une petite heure de discussion avec la féministe Djamila Ribeiro… Et Paula Anacaona a même fait les sous-titres en français !
Djamila donne de vraies leçons sur ce qu’est la place de la parole (21′), les privilèges (28′), l’intersectionnalité (34′)…
Mais elle a aussi parlé de la situation des Noirs au Brésil, de l’envie d’écrire ce livre sous le format accessible d’un “petit manuel”, de l’épidémie du COVID-19 comme révélatrice des inégalités au Brésil…
Et pour finir Djamila insiste sur l’importance de puiser la force dans le passé pour faire face aux situations du présent…

https://www.youtube.com/watch?v=AZasmChyHyQ&feature=youtu.be&fbclid=IwAR26m4wLe-hJF_PbxiFjTeP30YDn3YE4n4iB2b2Mlx2SRbnXfesb_5JlhCs

Pensez à activer les sous-titres, le lien est ici : https://youtu.be/AZasmChyHyQ