Samedi 17 novembre – Féministe toi-même au Point Culture

 

Féministe toi-même !, le rendez-vous incontournable de celles et ceux qui militent pour les droits des femmes, dans tous les domaines de l’existence.

Pour sa cinquième édition, « Féministe toi-même ! », PointCulture (145 rue royale à 1000 Bxl), Centre régional du Libre Examen et une dizaine d’associations vous proposent un aperçu festif et participatif de la diversité des mouvements féministes d’aujourd’hui.

TULITU vous présentera une sélection de ses coups de coeur.

A 17h45, ne manquez pas la rencontre avec Wendy Delorme, autrice du roman “Le corps est une chimère” publié au Diable Vauvert.

Entrée Libre !

 

 

Mardi 4 décembre à 19h – Rencontre avec Apolline Vranken

Bienvenue au lancement du livre d’Apolline Vranken publié par l’Université des Femmes Des béguinages à l’architecture féministe. Comment interroger et subvertir les rapports de genre matérialisés dans l’habitat ?

L’ Université des Femmes, L’architecture qui dégenre ont le plaisir de vous inviter à la soirée de lancement du livre “Des béguinages à l’architecture féministe” entre les murs de la  librairie TuliTu.

L’auteure, Apolline Vranken, présentera son travail, un petit historique du mouvement béguinal en Belgique, quelques unes des solutions pour construire une architecture (plus) égalitaire ainsi qu’un bref diaporama des projets existants. S’en suivra une discussion sur les questions de genre et d’espace.

Une soirée qui s’annonce d’ores et déjà instructive, festive et féministe.

Jeudi 8 novembre à 19h – Rencontre avec Aliénor Debrocq

Docteure en Art et Histoire, Aliénor Debrocq vit à Bruxelles où elle est journaliste, professeure de littérature et maman de deux petites filles. Depuis 2013, elle a bénéficié de plusieurs bourses et résidences, publié deux recueils de nouvelles aux Éditions Quadrature et reçu le Prix Franz De Wever 2017 de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique.
Olivia s’entretiendra avec Aliénor autour de son roman “Le tiers sauvage” publié aux Éditions Luce Wilquin.

Mardi 30 octobre à 19h – Lancement de “Bruxelles chantiers” de Ludovic Lamant

Correspondant à Bruxelles pour le site d’information indépendant Mediapart, Ludovic Lamant couvre principalement le feuilleton de la crise européenne et l’Espagne depuis 2009. Il est aussi l’auteur de Argentine, histoire, société, culture (La Découverte, 2011).

Le mot de l’éditrice à propos de “Bruxelles chantier” paru chez Lux Editeur :
“Né des déambulations de l’auteur dans les rues d’une ville qu’il aime, Bruxelles chantiers donne la parole aux architectes et urbanistes qui ont dessiné le quartier européen comme à ceux qui en ont été empêchés, aux eurodéputés et fonctionnaires qui font l’Europe au quotidien et à ceux qui peinent à la réformer. Les quatre voies à sens unique de la rue de la Loi, le corridor de vent de l’esplanade Solidarność, l’œuf encagé du nouveau bâtiment du Conseil: le fatras architectural dépourvu d’éloquence qui balafre la capitale belge laisse entrevoir les renoncements par lesquels un projet politique porteur d’espoir est devenu une machine bureaucratique. Dérive dans les jeunes ruines d’un vieux rêve qui, peut-être, bouge encore.”

Ludovic Lamant s’entretiendra avec Michel Cermak.

Mercredi 17 octobre à 19h – Rencontre avec Sarah Schulman

Sarah Schulman est romancière, dramaturge, historienne et militante LGBT américaine.

Elle a été membre fondatrice de la AIDS Coalition to Unleash Power à New-York et s’est engagée dans un projet de recueil et d’archivage d’entretiens menés avec des participants historiques des actions menées dans le cadre de la lutte contre le sida.

Les éditions B42 publient la traduction de son titre “Gentrification of the mind”, “La gentrification des esprits : témoin d’un imaginaire perdu”.

Le mot de l’éditeur :
“L’auteure raconte comment l’activisme d’Act up contribua dans les années 1980 et 1990 à faire disparaître la culture rebelle queer et le mouvement artistique qui se développait au cœur de Manhattan au profit des porte-parole gays conservateurs et du consumérisme de masse. Elle assure que ces deux phénomènes ont annihilé l’imagination de toute une génération.”

La rencontre sera animée par Caroline Godart.

 

Mardi 23 octobre à 19h – Volume 10 avec elsie dx

TULITU s’est associée au label I Will Play This Song Once Again Records pour lancer la série Volume où des musicien.ne.s sont invité.e.s tous les deux mois à venir présenter un ou plusieurs livres qu’ils ont choisis. Ils vous offrent aussi un court showcase dans la librairie.

Pour ce Volume 10, nous avons le plaisir d’accueillir elsie dx.

elsie, c’est l’anagramme d’Elise : un renversement, une inversion où le son perd son sens initial. Entre mélodies rêveuses et mélancoliques, ce projet naissant vogue entre électronique et pop sans pour autant s’y cantonner. Au travers de sa voix douce mais assurée, elsie dx collectionne des images colorées où se frôlent pudeur et tendresse.

Elle viendra nous parler du livre de Susan McClary, “Ouverture féministe” (Éd. Philarmonie de Paris, 2015).

http://elsiedx.com

Dimanche 21 octobre à 16h – Rencontre avec l’autrice Juliana Léveillé-Trudel

 

Nous sommes très heureuses d’accueillir la montréalaise Juliana Léveillé-Trudel .
Elle pratique l’écriture dramatique et a fondé le Théâtre de brousse et travaille dans le domaine de l’éducation au Nunavik depuis 2011.
Nirliit est son premier roman paru chez La Peuplade.
Dans ce roman très touchant, vous découvrirez le quotidien des inuits raconté par une jeune québécoise venant chez eux chaque été.
Une ode à l’amour et l’amitié.

Dimanche 7 octobre à 15h Rencontre avec l’autrice québécoise Valérie Forgues

 

Valérie Forgues écrit de la fiction et de la poésie.
Formée à l’Université Laval en création littéraire et théâtre et détentrice d’une maîtrise en études littéraires, elle travaille à la bibliothèque de la Maison de la littérature à Québec.

Son dernier roman “Janvier tous les jours” est paru chez Hamac et son dernier recueil de poèmes sur Jeanne Moreau, “Jeanne forever”, écrit avec Stéphanie Filion, est paru chez Le
lézard amoureux en 2018.