All posts by TULITU

Ce n’est qu’un au revoir!

Tableau de Tamara de Lempicka

Cher·e·s client·e·s,

Afin de préserver nos proches, notre clientèle et d’éviter un maximum de participer à la propagation du virus, nous avons anticipé la décision du Gouvernement de fermer les commerces.

Cela nous attriste mais nous semble être juste, un acte citoyen indispensable.
Nous ne ferons pas de livraisons à domicile pour les mêmes raisons.

Nous restons à votre disposition par courriel librairie@tulitu.eu du lundi au vendredi pour vos éventuelles questions. Les commandes sont toutefois suspendues pour l’instant puisque nous ne sommes plus livrées.

Afin de continuer à faire vivre les livres durant cette période à durée indéterminée, n’hésitez pas à nous partager vos lectures et coups de cœurs  sur notre page facebook https://www.facebook.com/librairietulitu/ !

Vous allez nous manquer!

À bientôt et d’ici là prenez soin de vous!

 

Ariane, Lisa et Elise

 

 

Atelier annulé ! Mercredi 25 mars 2020 à 19h – Atelier de création de fanzine collectif sur le féminisme

Lucile de Peslouän reste au Québec et nous on profite du confinement pour… lire bien sûr. Ce n’est que partie remise!

 

Lucile de Pesloüan est autrice et éditrice à Montréal.
C’est sous le nom de Shushanna Bikini London, qu’elle a commencé à publier ses textes sous forme de fanzines en 2012.

Son manifeste féministe Pourquoi les filles ont mal au ventre ? illustré par Geneviève Darling, paru chez Hachette, a d’abord été publié au Québec. Elle a également publié Les histoires de Shushanna Bikini London, aux Éditions Rodrigol (2018) et J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… chez Isatis au Québec (2018).
Son prochain livre, C’est quoi l’amour ? paraîtra aux Éditions Isatis en avril 2020.

Lucile nous proposera un atelier de création de fanzine collectif sur le féminisme.
Après une lecture collective, nous réfléchirons ensemble sur les enjeux féministes grâce à la discussion et la création. Chacun.e repartira avec un fanzine unique dans lequel tout le monde laissera sa trace.

C’est complet !

 

Avec le soutien de

Rencontre annulée Mercredi 11 mars Rencontre avec Julia Pietri

Julia Pietri se définit comme une est une féministe militante de la quatrième vague, une féministe humaniste : elle aime penser que le féminisme est pour tou.te.s et que le sexe n’est qu’un outil de plus, certes très contemporain, pour déconstruire les codes sexistes.

Résultat de recherche d'images pour "julia pietri"

Elle est l’autrice du best-seller Le Petit Guide de la masturbation féminine.

Autodidacte, elle est la fondatrice :

Son nouveau livre est “On ne naît pas féministe, on le devient” paru aux Éditions Leduc Pratique. Avec des illustrations de l’artiste She’s angry.

Le mot de l’éditeur : “En direct de la quatrième vague féministe, Julia Pietri donne la parole aux femmes et aux hommes qui s’interrogent et s’engagent pour redéfinir les codes et parvenir enfin à l’égalité. Faits marquants de l’histoire du féminisme, nouvelles revendications, prises de position, témoignages de personnalités et d’anonymes, initiatives inspirantes, sondages inédits… un tour d’horizon sans concession du féminisme et de ses questionnements.”

Retrouvez son passage sur France Info :

Pour réserver, cliquez ici : https://www.eventbrite.fr/e/billets-rencontre-avec-julia-pietri-94852152341

 

 

Avec le soutien de

Mardi 10 mars à 19h Rencontre avec Perrine Le Querrec

Perrine Le Querrec est née en 1968 à Paris.
Elle publie de la poésie, des romans, des pamphlets.

Son nouveau livre est “Rouge pute” publié aux Editions La Contre Allée.

“Pendant plusieurs semaines, des femmes, des héroïnes, m’ont confié leur vie et leurs mots. Notre besoin commun de briser le silence et l’indifférence autour des violences conjugales et ses nombreux visages. […] C’est cela que vous allez lire.”

Le mot de l’éditeur :
“La poésie apparaît certainement comme le langage le plus adapté pour rendre compte d’ expériences de l’ ordre de l’indicible. Loin des discours médicaux, psychologiques ou sociologiques qui chercheraient à expliquer ou comprendre, Perrine Le Querrec nous entraîne dans l’intimité de ces femmes. Le lecteur est amené à vivre une expérience brutale, au plus proche, s’ il est possible de l’ être, des sensations et des émotions de celles qui subissent ces violences. Un langage ordinaire. L’écriture suit le rythme de la parole et des silences de ces femmes. L’auteure restitue leurs récits à la première personne et retrouve leurs mots pour dire une violence à la fois quotidienne pour ces femmes et extra-ordinaire pour le lecteur.”

Réservation à l’adresse librairie@tulitu.eu

 

Avec le soutien de

Mardi 3 mars à 18h Anniversaire de TULITU à la Bellone

TULITU a cinq ans cette année et nous avons envie de fêter cet anniversaire à la Bellone avec vous qui nous avez soutenues!

Trois rencontres avec des auteur.e.s :

Ysaline Parisis s’entretiendra avec l’autrice Lucille Ryckebusch pour son roman “Le sang des pierres” paru chez Le Quartanier Éditeur.

Dulia Lengema animera la rencontre avec l’auteur Paul Kawczak autour de son roman “Ténèbre” publié chez La Peuplade.

Geneviève Damas fera un brin de jasette avec l’auteur Rodney Saint-Éloi publié chez Mémoire d’encrier.

Chaque rencontre sera entrecoupée de lectures par nos complices Mylène Lauzon, Camille Pier, Milady Renoir, Gauthier Gamal, Veronika Mabardi, Irene Kaufer Briefel, Claire Gatineau, Flourent Garnier et Sylvain Ch.

Des autrices, des auteurs, des lectures, du bonheur!

Avec le soutien indéfectible de la Délégation générale du Québec à Bruxelles

Réservation à l’adresse librairie@tulitu.eu

Adresse du jour : La Bellone : 46 rue de Flandre 1000 Bruxelles

Dimanche 1er mars à18h Rencontre avec Victoire Tuaillon !COMPLET!

Photo @Marie Rouge

Bienvenue à Victoire Tuaillon pour son livre “Les couilles sur la table” publié chez Binge Audio Editions.

Victoire Tuaillon, 30 ans, diplômée de Sciences Po Paris (2012), a travaillé 3 ans au JT de France 2, élevé des chèvres dans une communauté andalouse, enseigné l’histoire-géo en anglais dans le Berry et lu des centaines d’ouvrages pour une émission littéraire télévisuelle (La Grande Librairie, sur France 5).

Journaliste féministe, elle se passionne pour le genre, les liens entre l’intime et le politique, et tout particulièrement pour l’étude des masculinités : c’est d’ailleurs le sujet de son podcast, Les Couilles sur la table.

Deux jeudis par mois, Victoire Tuaillon reçoit en tête à tête un·e spécialiste des masculinités -universitaire, activiste, artiste… – pour une conversation destinée à nous faire changer de perspective et déconstruire la fausse évidence de l’universel masculin. Parce qu’on ne naît pas homme, on le devient.

Chaque épisode dure une quarantaine de minutes ; pour préparer ces entretiens, qu’elle souhaite accessibles et exigeants, Victoire Tuaillon lit systématiquement les thèses, articles, livres, et travaux de ses invité·es, dans un objectif de vulgarisation des savoirs sur ces questions et dans une perspective féministe.
Deux ans après sa création (en septembre 2017), ce podcast dépasse les 500 000 écoutes par mois.

Les Couilles Sur La Table a reçu le prix du podcast de conversation au Paris Podcast Festival.

COMPLET

Avec le soutien de

Mercredi 26 février à 19h Rencontre avec Anne-Sophie Subilia et Aliénor Debrocq

Photographie Anne-Sophie Subilia : Romain Guélat ©Editions Zoé

Parlons de voyage avec les autrices Anne-Sophie Subilia et Aliénor Debrocq.

Membre du collectif AJAR,  Anne-Sophie Subilia donne des ateliers d’écriture itinérants, coordonne des projets éditoriaux, écrit pour des ouvrages collectifs, blogs, revues ou encore pour la radio. Elle est notamment l’auteure de Jours d’agrumes (l’Aire, 2013), récompensé par le Prix ADELF-AMOPA 2014, de Parti voir les bêtes (Zoé 2016, Arthaud poche, 2017) et de Neiges intérieures (Zoé 2020).

Son roman Neiges intérieures raconte la vie de quatre architectes paysagistes sur un voilier pour étudier le territoire du cercle polaire arctique. En plein cœur d’une nature extrême, soumis à une promiscuité digne d’un huis clos, ils vont être confrontés aux contraintes du groupe, du capitaine et de ce désert aussi toxique qu’ensorcelant. Pendant les escales, la narratrice court sur le sol mousseux de la toundra. À bord, elle doit tout apprendre de la navigation, de ses compagnons, du froid, de la fabrication du pain comme de la préparation du poisson ou de l’hygiène intime.

Trentenaire féministe, Aliénor Debrocq est autrice, journaliste et professeure de littérature contemporaine. Ses deux recueils de nouvelles (Cruise control et À voie basse, chez Quadrature), ont été primés à plusieurs reprises. Son premier roman, Le tiers sauvage, (Luce Wilquin) a été nommé au prix Première 2019.

“Entremêlant enquête policière et quotidien d’une journaliste solitaire prise dans les méandres de sa propre imagination, Cent jours sans Lily explore les steppes russes et la côte américaine en quête de réponses sur l’amitié, la création et le désir d’ailleurs qui rattrape les personnages de ce récit à tiroirs, multipliant points de vue et fausses pistes.”

Réservation par courriel à l’adresse librairie@tulitu.eu

 

Avec le soutien de la

Jeudi 13 février à 19h Rencontre avec Daniel Canty

photo @Benoît Aquino

Daniel Canty est un écrivain, scénariste, artiste et réalisateur québécois. A l’occasion de sa résidence d’écriture à Passa Porta, venez le rencontrer et l’entendre évoquer son travail et ses projets .

Les oiseaux civils
Daniel Canty élabore depuis la fin du 20e siècle une œuvre protéiforme où l’écriture se prête à toutes les métamorphoses. De 2014 à 2018, il a publié un feuilleton en ligne, Costumes nationaux ( http://costumesnationaux.com/ ). Actuellement en résidence d’écriture à Passa Porta, et prenant pour point de départ ce feuilleton, il travaille à l’achèvement de son nouveau roman, Les oiseaux civils.

Daniel Canty
En 1999, Daniel Canty réalise l’adaptation en ligne du roman d’Alan Lightman, Einstein’s Dreams. Depuis lors, il a abordé de très nombreux genres littéraires et hybridations artistiques. Il a ainsi participé à la création d’une dizaine de pièces de théâtre et de danse. Mais un souci dramaturgique s’applique à toutes les formes qu’il aborde : scénarisation, création de livres, d’interfaces, d’installations, d’expositions ou de parcours performés, élaboration de traductions, de conférences, de curricula et d’ateliers…

Ses ouvrages, dont il assume fréquemment la mise en livre, tendent à échapper aux catégories génériques. Le plus récent est La société des grands fonds, une exploration des rapports flottants entre la littérature, l’eau et le temps. Mappemonde, un essai autofictif sur les origines de sa vocation littéraire, et VVV, l’atlas géopoétique de trois « odyssées transfrontières » réalisées avec l’artiste Patrick Beaulieu ont paru en 2015. Il est également, entre autres ouvrages, l’auteur d’un récit, Les États-Unis du vent (2014), du roman Wigrum (2011), du feuilleton en ligne Costumes nationaux (costumesnationaux.com), et d’une série d’« auto-science-fictions » présentés dans divers contextes d’art actuel.

Depuis 2011, il anime L’Inclasse, un cours de lecture et d’écriture indisciplinaires, à l’École nationale de théâtre du Canada. Il a été élu à l’Académie des lettres du Québec en 2017.

Il a de nombreux projets en cours, dont certains sont consultables sur son site danielcanty.com

A propos de La société des grands fonds
En 2018, Daniel Canty publie aux éditions La Peuplade La société des grands fonds. A propos de ce livre, Sophie Létourneau écrivait dans Lettres québécoises : « Daniel Canty a eu l’idée d’écrire sur ce qui unit la lecture et l’heure du bain. Portrait de l’écrivain lorsqu’il était enfant, et du lecteur plongé dans un bain-tourbillon et un roman d’aventures, de Salinger ou de Borgès, alors qu’à l’étage en dessous son père écoutait La soirée du hockey. (…) Dans une veine qui rappelle Bluets (NB : paru en Europe aux Editions du Sous-sol en 2019 sous le titre Bleuets) de Maggie Nelson, ce livre d’eau est aussi un ouvrage sur la couleur de la nuit et de l’inaccessible. »

Réservation à l’adresse librairie@tulitu.eu
En partenariat avec Passa Porta et la Bellone.

 

Avec le soutien de

Jeudi 20 février à 19h Rencontre avec Vinciane Despret COMPLET

Psychologue et docteure en philosophie, Vinciane Despret explore le champ de la philosophie des sciences. Elle est spécialisée en éthologie et observe les rapports entre les animaux et les scientifiques qui les étudient. Plus largement, elle s’intéresse aux interactions entre le monde animal et celui des êtres humains.

Pour “Habiter en oiseau” paru chez Actes Sud, Vinciane Despret interroge les ornithologues et leurs liens avec les oiseaux.

Après la lecture de ce livre, vous ne regarderez plus jamais les oiseaux de la même façon!

La rencontre sera animée par Mélanie Godin, directrice des Midis de la poésie.

Réservation par courriel à l’adresse librairie@tulitu.eu

 

Avec le soutien de la